Homepage > Priorities > Mapping of current projects > West Africa > Mali > SYNERGIE ACTION SANTE MALI - Renforcer l’implication des communautés dans la lutte contre les mortalités maternelle, néonatale, infantile et infant...

SYNERGIE ACTION SANTE MALI - Renforcer l’implication des communautés dans la lutte contre les mortalités maternelle, néonatale, infantile et infanto-juvénile dans cinq aires de santé dirigées par un médecin de campagne

Project leader

Synergie Action Santé Mali

Location Région de Koulikouro
Dates 01/02/2023 31/01/2026
Intervention Area Health
Funding 270 000,00 €

Contexte et problématique :

Selon le rapport 2022 du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Mali se place 186ème sur 191 pays à l’indice de développement humain (IDH), perdant deux places depuis 2019 et 10 depuis 2014.

Les résultats obtenus dans le cadre de la lutte contre les mortalités infanto-juvéniles, maternelles et néonatales sont certes encourageants mais ils restent encore insuffisants au regard du niveau actuel des indicateurs. Selon l’Enquête Démographique et Santé Mali (EDSM-VI) 2018, le taux de mortalité néonatale était de 33 pour 1000 Naissances Vivantes (NV), post-néonatale de 22 pour 1.000 NV, infantile de 54 pour 1.000 NV, juvénile de 49 pour 1.000 NV et infanto-juvénile de 101 pour 1.000 NV.

Depuis l’adoption et la mise en œuvre de la Politique sectorielle de Santé et de Population en décembre 1990, le Mali a connu des avancées notables dans le rapprochement des soins et services auprès des populations. Néanmoins, l’étendue du territoire, la forte croissance démographique, le coût des soins, l’insuffisance de fonds pour la santé communautaire dans le budget de l’Etat, le nombre limité des agents de santé, la dispersion des villages et l’insécurité, entre autres, limitent les capacités des pouvoirs publics à offrir des services de santé (préventif et curatif) à l’ensemble de la population, particulièrement en milieu rural où plus de 43% de la population vit au-delà de 5 km d’une formation sanitaire, et 14% au-delà de 15 km. Il est donc important de renforcer les interventions classiques des Centres de Santé Communautaire (CSCOM) en les rapprochant davantage de la communauté. Il existe également un besoin réel de mieux organiser et impliquer les communautés dans l’amélioration de leur état de santé de façon globale et de la santé maternelle et infantile en particulier. 

Le présent projet est le fruit d’une réflexion de plusieurs médecins de campagne expérimentés qui, après plusieurs années de travail, ont souhaité mettre leurs expériences et expertises au profit du développement et de l’amélioration de la santé des populations vivant en milieu rural. L’association, bien que récente, est composée de 172 personnels de santé bénévoles et elle est dirigée par un médecin avec lequel la Coopération monégasque a collaboré sur de nombreux projets au Mali.

Le projet se déroulera dans la région de Koulikouro et s'appuiera sur les acquis de deux projets (Labomedcamp et drépanocytose) soutenus par la DCI dans le domaine de la médicalisation des zones rurales. Ainsi, il s’agira de combler le déficit d’information et de sensibilisation des communautés sur la santé de la mère et de l’enfant, incluant la planification familiale et la nutrition, mais également d’améliorer les conditions d’accueil et de prise en charge des enfants, des femmes en âge de procréer et des femmes enceintes, particulièrement celles proches de l’accouchement par la mise à disposition de maisons de mamans animées par les communautés avec l’appui de l’association Synergie Action Santé. Deux audits financiers indépendants seront réalisés à l’issue des deux premières années de mise en œuvre.

Bénéficiaires :

Bénéficiaires directs :

  • 3.000 femmes en âge de procréer suivies dans 5 aires de santé (Sirakorola, Kenekoun, Tingolé, Mena et Beleko) ;
  • 24.000 enfants de 0 à 5 ans suivis dans 5 aires de santé ;
  • 120 mères éducatrices (2 femmes par village) ;
  • 5 médecins de campagne et leurs équipes (3 agents en moyenne), soit 20 personnes et 1 cadre référent (médecin ou sage-femme) au niveau du centre de santé de référence de Koulikoro et de Fana, soit 2 personnes ;
  • 15 membres dirigeants (2 personnes par ASACO et un représentant par Mairie.

Bénéficiaires indirects : la population informée et sensibilisée sur les mortalités maternelle, néonatale et infanto-juvénile des 5 aires de santé concernées par le projet pilote (12.000 habitants x 5 centres de santé de premier niveau, soit 60.000 habitants).

Objectif général du projet :

Contribuer à la réduction des morbidités et des mortalités maternelles, infanto-juvéniles et infantiles au Mali.

Objectif spécifique :

Renforcer l’accès au service, à la prévention, au dépistage et à la prise en charge des femmes en âge de procréer et des enfants de moins 5 ans dans 5 aires de santé disposant de centres de santé en milieu rural dirigés par un médecin à travers la forte responsabilisation et l’implication de la communauté.

Résultats attendus :

  • Les 5 centres de santé sont renforcés dans leurs capacités d’accueil et de prévention des problèmes de santé des femmes en couche et des nouveaux nés ;
  • Les ressources humaines des 5 centres de santé sont renforcées dans leurs capacités de planification, d’organisation, de mise en œuvre et de suivi des activités des centres, particulièrement celles en faveur des femmes et des enfants de moins de 5 ans ;
  • Les connaissances et les bonnes pratiques en matière de prévention et de prise en charge, particulièrement en faveur des femmes et des enfants de moins 5 ans, sont promus à travers la mise en œuvre d’actions d’information, d’éducation et de sensibilisation au niveau communautaire ;
  • La nutrition des enfants et des femmes enceintes et allaitantes est améliorée dans les 5 aires de santé par la valorisation des aliments locaux et la diversification alimentaire.
https://cooperation.gouv.mc/en/Priorities/Mapping-of-current-projects/West-Africa/Mali/SYNERGIE-ACTION-SANTE-MALI-Renforcer-l-implication-des-communautes-dans-la-lutte-contre-les-mortalites-maternelle-neonatale-infantile-et-infanto-juvenile-dans-cinq-aires-de-sante-dirigees-par-un-medecin-de-campagne

Accessibilité