Accueil > Priorités > Cartographie des projets en cours > Afrique Australe & de l'Est > Madagascar > IECD – Insertion professionnelle des jeunes vulnérables via des formations innovantes dans le secteur de l’Hôtellerie-Restauration

IECD – Insertion professionnelle des jeunes vulnérables via des formations innovantes dans le secteur de l’Hôtellerie-Restauration

Porteur de projet

Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD)

Localisation Fianarantsoa et Antananarivo
Dates 01/07/2022 31/12/2024
Domaine d'intervention Accès au travail décent
Financement 350 000,00 €
Organisation internationale IECD

Contexte et problématique

A Madagascar, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes sont deux défis majeurs alors que seulement 35% des jeunes poursuivent leurs études jusqu’à la fin du cycle primaire selon la Banque Mondiale et que l’emploi précaire dans le secteur informel reste prédominant. Les opportunités d’insertion sociale et professionnelle pour les jeunes venant de milieux défavorisés ou sortis du système scolaire demeurent largement limitées, d’autant plus que Madagascar est le cinquième pays au monde avec le plus grand nombre d’enfants non scolarisés. La pandémie de COVID-19 a par ailleurs aggravé la situation.

Le secteur touristique constitue un potentiel de développement économique considérable pour le pays. Madagascar reste cependant une destination touristique timide. En 2019 à l’aube de la pandémie, 375 000 visiteurs étrangers s’étaient rendus dans le pays et le secteur tourisme-hôtellerie-restauration (THC) représentait alors 7% du PIB et 1,5 millions d’emploi direct en 2019 selon la Banque Mondiale. Le secteur touristique a été fortement fragilisé par la crise du COVID-19 et par les mesures restrictives prises par le gouvernement.

Avec la reprise du secteur touristique et dans un contexte de forte précarité, le projet d’insertion professionnelle des jeunes vulnérables via des formations innovantes dans le secteur de l’Hôtellerie-Restauration porté par l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) parait efficace pour sortir des jeunes vulnérables de la précarité. La reprise s’accompagne d’un important besoin en ressources humaines formées aux métiers de l’hôtellerie-restauration auxquelles répond le projet.

Le projet s’articule autour de deux volets :

  • Le renforcement post-crise du COVID-19 du centre de formation professionnelle (CFP) La Rizière à Fianarantsoa soutenu par le Gouvernement Princier depuis 2015, sur les aspects pédagogiques comme sur les aspects commerciaux (ressources humaines, suivi des élèves, activités génératrices de revenus). Ce centre de formation, créé en 2013, géré par le Collège Saint François-Xavier (SFX), et dédié aux jeunes en situation de précarité́ est spécialisé́ dans l’apprentissage des métiers de l’hôtellerie-restauration : commis de cuisine, serveur/barman, commis d’hébergement. Il délivre des formations certifiées en Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) et en Certificat de Fin de Formation (CFF) par le Ministère de l’Enseignement technique et professionnel. Une nouvelle formation réceptionniste de niveau BTS sera lancée et plusieurs travaux d’aménagement du restaurant d’application, des chambres et des salles de classes sont prévus ;
  • L’appui au développement d’une nouvelle filière de formation aux métiers de bouche et à l’essaimage d’un modèle d’entreprise sociale à Madagascar.Cette nouvelle filière, en partenariat avec les Filles de Marie Auxiliatrice (FMA), est effective depuis janvier 2022. Cette nouvelle formation sera mise en œuvre à Antananarivo et un modèle d’entreprise sociale sera élaboré afin d’assurer l’autonomie financière du projet sur le long terme.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

640 jeunes bénéficiaires issus de milieux défavorisés qu'ils soient diplômés ou nouveaux entrants en formation et 39 formateurs et personnels du CFP La Rizière et de la filière Boulangerie à Antananarivo.

Bénéficiaires indirects :

3.328 bénéficiaires indirects en particulier les familles des jeunes, les acteurs locaux du secteur touristique qui bénéficient d’employés qualifiés et compétents et plusieurs acteurs privés et publics bénéficieront des activités menées sur le projet.

Objectif général 

Favoriser l'insertion socioprofessionnelle des jeunes défavorisés à Madagascar grâce à la formation professionnelle aux métiers de l’hôtellerie et aux métiers de bouche.

Objectifs spécifiques 

  1. Accompagner le Centre de Formation Professionnelle La Rizière dans sa pérennité face à la crise ;
  2. Développer une nouvelle filière de formation professionnelle, dans un secteur porteur lié aux métiers de bouche, tout en essaimant un modèle d’entreprise sociale à Madagascar. 

Résultats attendus

  • Le dispositif RH de l’école hôtelière La Rizière est renforcé ;
  • 245 jeunes défavorisés sont formés, et 180 d’entre eux sont accompagnés vers l’insertion professionnelle ;
  • Les pratiques pédagogiques et éducatives sont adaptées aux enjeux du secteur ;
  • 545 anciens élèves sont suivis et accompagnés dans leur parcours professionnel, après l’obtention du diplôme ;
  • L’activité commerciale de La Rizière est relancée, l’établissement s’inscrit dans une démarche durable et résiliente sur le plan économique et environnemental ;
  • Le contexte et les modalités d’implantation d’une nouvelle formation professionnelle et entreprise sociale à Madagascar sont analysés et définis ;
  • Un dispositif de formation professionnelle innovant, alliant la formation technique avec une réelle approche entrepreneuriale est créé à Madagascar ;
  • 30 jeunes sont formés et accompagnés individuellement jusqu’à l’insertion professionnelle.
https://cooperation.gouv.mc/fr/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-Australe-de-l-Est/Madagascar/IECD-Insertion-professionnelle-des-jeunes-vulnerables-via-des-formations-innovantes-dans-le-secteur-de-l-Ho-tellerie-Restauration

Accessibilité