Accueil > Priorités > Cartographie des projets en cours > Afrique de l'Ouest > Mali > FONDATION MERIEUX - LABOMEDCAMP Phase 3

FONDATION MERIEUX - LABOMEDCAMP Phase 3

Porteur de projet

Fondation Mérieux - Santé Sud - Centre d’Infectiologie Charles Mérieux de Bamako (CICM)

Localisation Mali
Dates 01/07/2020 30/06/2023
Domaine d'intervention Santé
Financement 360 000,00 €
Organisation internationale Fondation Mérieux
Santé Sud

Contexte et problématique :

La Principauté de Monaco et la République du Mali ont signé un Accord cadre de coopération en 2011. Au Mali, classé 184ème sur 188 pays à l’indice de développement humain du PNUD, la santé est le domaine d’intervention prioritaire de la politique de coopération au développement du Gouvernement Princier. L’espérance de vie est de 58,5 ans, le taux de mortalité infantile de 58 pour 1.000 et seulement 39% de la population a accès à des structures médicales. 

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de la prise en charge des populations en milieu rural, il est capital de renforcer les capacités nationales en matière de diagnostic et de suivi biologiques. En effet, seul un diagnostic biologique de qualité permet d’asseoir le diagnostic clinique, de déterminer le traitement approprié, d’alerter sur la tendance épidémiologique et les mesures de santé publique nécessaires à prendre le cas échéant.

A titre d'exemple, au Mali environ 130.000 personnes vivent avec le VIH et plus de 80 % l’ignorent. La tuberculose touche annuellement 41.000 personnes dont 1/3 n’a pas accès au diagnostic. Enfin, le paludisme est la troisième cause de décès, tout âge confondu. Un grand nombre de personnes touchées par ces maladies fréquentent les Centres de Santé Communautaires, le premier niveau de la pyramide de soins, et n’ont souvent pas accès à un diagnostic de qualité.

Ainsi, depuis 2011, la Coopération monégasque soutient le consortium réunissant la Fondation Mérieux, le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux (CICM) de Bamako et l’ONG Santé Sud, pour installer des laboratoires de biologie avec un plateau technique adapté à un centre de santé communautaire. Durant les deux premières phases du projet, 17 laboratoires ont été installés et le personnel formé en partenariat avec le Ministère malien de la Santé et l’Association des Médecins de Campagne. Ces 17 laboratoires sont aujourd'hui parfaitement fonctionnels et couvrent une aire de santé de 204.000 personnes (principalement des femmes et des enfants) dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Sikasso. 112.700 patients disposent déjà d’un dossier médical informatisé dans les 11 centres de santé communautaires disposant de DATASANTE (dossier médical partagé).

La troisième phase du projet (2020-2022) va permettre de consolider les 17 laboratoires existants, d'en installer 5 nouveaux et d'effectuer un transfert d’expertise progressif aux différents partenaires, notamment les services techniques de l'Etat, pour la pérennisation et la mise à échelle au niveau national. Par ailleurs, il est à noter que dans le cadre du projet de décentralisation de la prise en charge de la drépanocytose au Mali mis en œuvre cette année avec Santé Sud et le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, le projet s'appuiera sur les laboratoires « Labomedcamp » ainsi que sur le guide de prise en charge financé par la Coopération monégasque pour dépister et prendre en charge les malades drépanocytaires. 

Bénéficiaires 

Bénéficiaires directs : 220 professionnels de santé (médecins, techniciens de laboratoires, agents de santé)..

Bénéficiaires indirects : 264.000 personnes (12.000 habitants par aire de santé), prioritairement  des femmes et des enfants âgés de 0 à 15 ans, l’Association des médecins de campagne.

Objectif général

Améliorer au Mali la prise en charge médicale des populations rurales, surtout des mères et enfants, à travers un diagnostic et un suivi biologique de qualité des laboratoires de première ligne.

Objectifs spécifiques :

  • Pérenniser et intégrer les activités des dix-sept laboratoires déjà installés dans le cadre du projet à travers un accompagnement adapté ;
  • Installer cinq nouveaux laboratoires dans cinq Centres de Santé Communautaire en milieu rural dirigés par des médecins ;
  • Evaluer et valoriser les résultats des trois phases du projet LABOMEDCAMP.

Résultats attendus :

  • Le paquet maximum d’activités de laboratoire dans les centres de santé communautaires dirigés par des médecins en milieu rural est redéfini et validé par les différents partenaires impliqués ;
  • Les ressources humaines des 17 laboratoires déjà installés sont soutenues/accompagnées/motivées (formation, suivi-formatif, recyclage) ;
  • Le Dossier Médical Partagé est installé et fonctionnel dans les 22 laboratoires installés ;
  • Cinq nouveaux laboratoires de première ligne sont installés et fonctionnels ;
  • Le processus d’installation des 22 laboratoires est évalué ;
  • Les résultats du projet sont communiqués.
https://cooperation.gouv.mc/fr/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-de-l-Ouest/Mali/FONDATION-MERIEUX-LABOMEDCAMP-Phase-3

Accessibilité